Eclairage - smclubdefrance

Rechercher
Aller au contenu

Menu principal :

SM manuel technique > Carosserie - Structure

Eclairage

L'éclairage nocturne du modèle SM met en oevre des solutions neuves et spectaculaires: une rampe optique à l'avant de la voiture comporte six phares, tous à diode, tous à corrections dynamique automatique.
Soit: deux projecteurs code (feux croisement), deux phares de route à faisceau large et deux phares de route à longue portée à commande directionelle; ces derniers pivotent dans les virages en fonction des mouvements imprimés par le conducteur à son volant.

L’éclairage qu'il soit croisement ou de route, est maintenu stable, quelles qui puissent être les variations d'assiette de la voiture, grâce à un correcteur automatique: chacun des boîtiers contient trois phares, l'ensemble pivote autour d'un axe horizontal A A’ commandé par un circuit hydraulique pratiquement indéréglable et qui r éagit immédiatement à toute variation de la caisse par rapport au sol.
Ce correcteur assure la stabilité des faisceaux lumineux, quelles qui soient les variations dynamiques de la voiture, les conditions de freinage ou d'accélération, quell que soit la température ambiante et indé pendamment du correcteur d'assiette de la suspension.

Un temporisateur élimine la transmission des mouvements trop rapides ou trop faibles qui ne pourraient que gêner la vision en provoquant un sautillement du faisceau lumineux.

Le pivotement des phares longue portée est commandé par le relais de direction par l'intermédiaire d'un circuit hydraulique. La rotation des phares anticipe légèrement sur le braquage des roues.

Commande directionelle des projecteurs
 
Retourner au contenu | Retourner au menu